casse-tete-chinois

 

Résumé

Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes. La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier u cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…

Critique

Il faut de tout pour faire un couple aujourd’hui ! et les combinaisons ne manquent pas dans le Casse-tête chinois de Cédric Klapisch : Mariage blanc, homoparentalité, divorce, famille recomposée… De quoi plaire à tout le monde. Dans ce dernier volet qui suit L’auberge espagnole et Les poupées Russes, le réalisateur boucle sa trilogie en revenant sur ses éternelles interrogations générationnelles : Amour, travail, famille. Ses comédiens fétiches, Romain Duris, Audrey Tautou, Cécile de France et Kelly Reilly sont au rendez-vous pour ce nouvel opus, implanté dans un Chinatown énergique et édulcoré.

Au fond c’est sans doute le personnage de Xavier qui est le plus décevant dans cette histoire. Car Xavier, c’est moi, c’est vous, c’est chacun de nous du haut de nos quarante balais. Est-ce que Xavier a vraiment mûri ? Il a pris quelques rides et perdu un peu de sa fraîcheur. On ne peut pas lui en vouloir. Il est resté libre pourtant : il quitte, voyage, s’engage avec une simplicité désarmante, il reste immature et séduisant de naïveté. Pourquoi n’arrive-t-il pas à poser un non aux trois femmes qui font parties de sa vie ? Pourquoi reste-t-il passif dans la vie qu’il se construit  ? … Sans doute que Xavier (ou Cédric ?) ne s’est pas vu vieillir ces dernières années. Il(s) est/sont resté(s) ce(s) jeune(s) gars de vingt ans mais avec la folie en moins ! Difficile le cap de la quarantaine ! Dans ce soi-disant nouvel horizon, Xavier apparaît comme un pantin à qui l’on exécute chaque mouvement autour de potes bien ennuyeux. Même si dans les dernières minutes du film, se dégage un je-ne-sais-quoi de sympathie dans la cuisine de Xavier, la nouvelle auberge espagnole n’a pas eu lieu.

Géraldine

CASSE TETE CHINOIS de Cédric Klapisch

1