La palme

Plus que deux jours et six films sur les 18 longs-métrages sélectionnés cette année avant que le jury, présidé par Jane Campion, choisisse celui qui sera couronné par la Palme d’Or.

Faim de pellicule a une intuition qu’elle voulait partager avec ses lecteurs. La prochaine Palme d’Or sera attribuée à Naomi Kawase pour son film « Deux Fenêtres » / « Still the Water »., une histoire shintoïste merveilleux.

La réalisatrice de « La Forêt de Mogari » (Grand Prix de Festival de Cannes 2007) avait reçu la Caméra d’Or  dix ans plus tôt.  Son cinéma est original et fait preuve d’un vrai esprit de recherche.

Avec Naomi Kawase, le cinéma japonais pourrait bien décrocher sa cinquième Palme (après les deux dernières attribuées au grand Shōhei Imamura avec « La Ballade de Narayama en 1983 et « L’Anguille » en 1997, année de la Caméra d’Or de Kawase.) Un signe !

Une belle revanche après le Grand Prix décerné l’année dernière à Kore-Edda Hirokazu pour « Tel Père, Tel Fils ».

Mais surtout, une seconde Palme d’Or pour une femme, après celle de Jane Campion, avec « Leçon de Piano »… il y  21 ans ! Cela viendrait faire mentir la Présidente néo-zélandaise qui déclarait récemment « qu’en tant que réalisatrice, les prix posent toujours problème ».

"Deux fenêtres" de Naomi Kawase sortie en septembre