image

« Budori l’étrange voyage », c’est un bien joli titre qui nous dit combien tous les voyages au Japon sont des odyssées bizarres. Ici, dans ce joli dessin animé sorti cette semaine, Budori le Chat quitte sa forêt pour retrouver sa soeur, là ou Sophie sautait dans le Château Ambulant de Miyazaki pour échapper à la sorcière des Landes et la Princesse Kaguya préparait son retour sur la Lune.

Il y a aussi les trains de Ozu, le Shikanzen aux vœux et les rivières prometteuses de Kore Eda Irozaku ou les plages mystérieuses de « Still the Water » réalisé par Naomi Kawazequi devrait être sur nos écrans le 1er Octobre prochain.

« Budori, l’étrange voyage » est certes très onirique, comme beaucoup de dessin animés Japonais mais il est également porteur de messages écologiques. Il évoque les problématiques liées à l’agriculture, la sécheresse, l’éruptions des volcans… d’une façon complexe et elliptique. ( Il est indiqué que le dessin animé est à partir de 3 ans; mes enfants de 9 et 7 ont été déçus par le scénario complexe et mal construit. Il n’ont pas tout compris !)

Plusieurs images subtiles se succèdent et éclatent comme une invitation au rêve. Parce que le voyageur doit se perdre et revenir toujours, comme l’écrivais Nicolas Bouvier qui traversa le Japon du Nord au Sud.

Allez, c’est la rentrée…