354746

Résumé

Inspiré d’une histoire vraie, JOY décrit le fascinant et émouvant parcours, sur 40 ans, d’une femme farouchement déterminée à réussir, en dépit de son excentrique et dysfonctionnelle famille, et à fonder un empire d’un milliard de dollars. Au-delà de la femme d’exception, Joy incarne le rêve américain dans cette comédie dramatique, mêlant portrait de famille, trahisons, déraison et sentiments.

Critique

On ne change pas une équipe qui gagne !

Le réalisateur David O. Russell a repris dans son film ‘Joy’ le trio gagnant de sa rom-com ‘Happiness therapy’ : Robert De Niro, Bradley Cooper et Jennifer Lawrence (un Oscar). Cette dernière vient de remporter un ‘Golden Globe award’ pour son rôle dans le feel-good movie ‘Joy’. Il faut admettre que son énergie emporte l’adhésion des spectateurs. On est en empathie avec le personnage de Joy qui garde le sourire malgré l’accumulation de contrariétés dans une famille en équilibre instable. Des boulets sympathiques mais assistés et capricieux -son ex et ses parents divorcés (tous logés chez elle) …

Son parcours passe à la vitesse supérieure lorsqu’elle devient ‘entrepreneur’ et fait fabriquer son invention avec l’aide -parfois contreproductive- de son entourage et de Trudy (Isabella Rossellini). Quand elle interdit aux autres de parler en son nom, c’est une toute nouvelle personne qui prend son envol et se transforme en patronne d’entreprise couronnée par le succès.

La commercialisation du produit donne lieu à plusieurs séquences savoureuses dans les coulisses du téléachat. La boucle est bouclée, par le recyclage d’actrices de séries TV sponsorisées (soap opera) devenant prescriptrices d’articles vendus grâce à leur gloire ancienne. Un va-et-vient entre la réalité et les personnages dans le poste de télévision.

Cette comédie, inspirée de personnages réels, insuffle un peu d’optimisme mais c’est surtout un beau portrait de femme.

 Daneel

 

2